berlingue


berlingue

I.
⇒BERLINGUE1, subst. fém.
Pièce de monnaie du XVIIe siècle, d'une valeur de six deniers sterling environ.
Prononc. Seule transcr. dans LAND. 1834 : bèrleingue. Étymol. et Hist. 1545 brelingue « pièce de monnaie » (Recueil Actes Notariés, t. II, 46 dans IGLF Techn. : Une brelingue à la figure de Sainct Jehan) — 1611, COTGR.; forme berlingue depuis 1580, Revue des stés Sav., t. 8, 1874, p. 157. Issu par glissement de sens, de brelan, berlanc, brelenc « table de jeu de dés; jeu de dés », prob. parce qu'au cours du jeu on déposait des pièces sur la table; à rapprocher de l'ital. berlinga qui désigne une monnaie milanaise des XVIe et XVIIe s. (XIXe s., Manzoni dans BATT.).
II.
⇒BERLINGUE2, subst. masc.
Arg. Virginité. Lisette n'avait plus son berlingue. Elle l'avait perdu dans les bras d'un jeune gigolpince (A. LE BRETON, Razzia sur la Chnouf, 1954, p. 48). Viviane n'avait pas seize piges qu'elle se faisait prendre son berlingue (...) par son Roméo (LE BRETON 1960).
Rem. N'est attesté dans aucun dict. gén. des XIXe et XXe siècles.
ÉTYMOL. ET HIST. — [1925 d'apr. ESN.]; 1927 (A.-L. DUSSORT, Des Preuves d'une existence, ms. dép. par G. Esnault en 1938, 141 : berlingue, berlingot [...] virginité).
Dér. régr. de berlingot id. 1925 d'apr. ESN. usité dans divers emplois libres dep. le XVIIe s. 1659 DUEZ, Dittionario italiano francese, Leide d'apr. FEW t. 15, 1, p. 275a, la transposition de sens ayant pu se faire p. anal. de forme avec le bonbon (FEW t. 15, 1, p. 275b).

1. berlingue [bɛʀlɛ̃g] n. m.
ÉTYM. 1580; brelingue, 1545; de brelenc « table de jeu de dés ». → Brelan.
Vx. Monnaie d'une valeur de dix deniers, en usage en France aux XVIe et XVIIe siècles.
HOM. 2. Berlingue.
————————
2. berlingue [bɛʀlɛ̃g] n. m.
ÉTYM. V. 1925; de 2. berlingot, II., 2.
Argot fam. Pucelage, virginité. || Perdre, se faire prendre son berlingue.
HOM. 1. Berlingue.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • berlingue — BERLINGUE. Terme d un jeu des enfans. Berlingue, fiquette …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • berlingue — n.m. Clitoris. / Pucelage : Elle a encore son berlingue. / Marchandise volée (camelots). / Moteur (auto, moto) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • berlingot — [ bɛrlɛ̃go ] n. m. • berlinguaux 1618; it. berlingozzo, sorte de gâteau 1 ♦ Bonbon aux fruits, à la menthe, de forme tétraédrique. 2 ♦ Emballage pour les liquides, de la forme du bonbon. Un berlingot de lait. Conditionnement de plastique souple,… …   Encyclopédie Universelle

  • Foulain — 48° 02′ 24″ N 5° 12′ 50″ E / 48.04, 5.2139 …   Wikipédia en Français

  • Pays pagan — Le Pays pagan est un pays s étendant sur la frange littorale septentrionale du Finistère, au cœur du Léon. Son nom vient du latin paganus signifiant paysan, et par extension : païen (les campagnes ayant longtemps été les plus hermétiques aux …   Wikipédia en Français

  • Saint-Rivoal — 48° 21′ N 4° 00′ W / 48.35, 4 …   Wikipédia en Français

  • Депрео — Жан Этьен (Despréaux, 1746 1820) франц. драматург. Был директором и ген. инспектором оперы. Автор имевших большой успех песен: Mes passe temps, chansons suivies de l art de la danse, poème en 4 chants (1806) и весьма большого числа пьес для… …   Энциклопедический словарь Ф.А. Брокгауза и И.А. Ефрона

  • Crenay — Foulain Foulain Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Gilles Darlet — Pour les articles homonymes, voir Darlet. Infobox Rugbyman Gilles Darlet …   Wikipédia en Français

  • Jean-Etienne Despreaux — Jean Étienne Despréaux Chantez, dansez, amusez vous... Silhouette de Despréaux (1807) Jean Étienne Despréaux est un danseur, chansonnier et auteur dramatique français né à Paris le 31 août 1748 et mort à Paris le 26 mars …   Wikipédia en Français